CATÉGORIES

Comment Se Défendre

Apprenez à vous défendre
Apprenez à vous défendre

La différence entre continuer son chemin et faire la une du journal de demain est comment vous êtes préparer pour vous défendre dans une mauvaise situation. En gardant cette information en tête, vous saurez ce qui peut être réalisé avant et pendant une attaque. Il existe différents types d'affrontements:

  • L'aboutissement, une dispute avant que le combat éclate.
  • Le «duel», un rencontre arrangé pour régler un différend entre deux parties .
  • La bagarre n'arrive normalement qu'après que les insultes verbales ont été épuisé et que quelqu'un jette un coup de poing.
  • Une embuscade est habituellement prémédités et un ou plusieurs assaillants attaquent quand ils se estiment que c'est un bon moment, généralement après avoir distraie la victime avec une question du genre "Quelle heure est-il?".

[modifier]   Pas à pas

Préparation
  1. Pensez à des situations potentielles dans lesquelles vous aurez besoin de vous défendre. Il n'y a pas deux attaques qui sont exactement les mêmes, pensez à ce que vous pourriez faire en cas d'attaque sur des côtés différents ou dans des situations différentes (un grand nombre de personnes, seule, la nuit ou en pleine journée, contre un agresseur armé ou non armé, en fonction de la taille de l'assaillant, des intentions des assaillants). En pensant à ce sujet à l'avance, vous ne risquez pas d'être choqué et de paniquer au cours de la véritable confrontation.
  2. Prenez des cours d'auto-défense. Être effectivement en mesure de gérer les situations potentielles et de consulter un expert vous aidera énormément. Essayez d'apprendre une forme d'arts martiaux.
Confrontation
  1. Si vous vous trouvez dans une situation inconfortable, essayez de vous débarrasser de cette situation. Dans une situation sociale inconfortable, cela peut être aussi simple que d'affirmer fermement ( "Reculez maintenant, Écartez vous de moi!"). Opter pour des mots et des actions pour éviter la confrontation; l'affrontement physique réel devrait être votre dernière ligne de défense, bien que parfois c'est votre seule et unique option.
  2. Essayez de rester debout avec les pieds bien écartés, à la fois de gauche à droite et d'arrière en avant, de sorte que vos pieds sont en diagonale l'un de l'autre (position typique des arts martiaux). Cela permettra de réduire vos chances d'être assommé et renversé.
  3. Évaluez votre agresseur potentiel: grand / petit, trapu / mince, masculin / féminin. Regardez leurs mains. Si votre assaillant est sur le point d'attaquer avec ses mains, ses mains seraient bien visible. Toutefois, si il dissimule une arme, les mains seront cachées ou sur ses côtés.
  4. La meilleure tactique dans toute confrontation est la FUITE.

Se préparer pour la confrontation

Une étape simple pour juger quand une confrontation a dépassé le point d'un échange verbal, c'est quand la personne commence à envahir votre espace personnel. Pour contrecarrer cela, vous mettez en place une barrière. Une barrière est simplement mettre vos mains en face de vous dans un geste de conciliation / pacifique (Les paumes vers l'agresseur). Si l'agresseur tente de bouger à l'intérieur de votre barrière, vous entrez alors dans une confrontation physique - quelle autre raison aurait-il à se rapprocher?. Le consensus général (mais difficiles à accepter) à ce stade est que vous devez mettre fin à la lutte le plus rapidement possible en frappant en premier et fort, et frappant autant de fois que vous le pouvez, puis de vous échappez. Cela va à l'encontre du très souvent cité code du «Bushido» ou code du guerrier et de nos sensibilités innées civilisé, mais pas de nombreux assaillants se moquent totalement de ces choses là.

Se défendre contre un adversaire qui vous fait face
  1. Si l'agresseur tente de vous mettre un coup de poing ou de vous attrapez de face, mettez vos mains sur votre front, dans un sorte de geste indiquant "Pas dans le visage!" et garez vos bras serrés près de votre corps. Cela peux sembler comme une position défensive faible, mais c'est à votre avantage, car cela fait baisser la garde de votre adversaire. De plus, cette position protège votre visage et vos côtes, deux endroits que vous préférez probablement protéger.
  2. Depuis votre position du type "Pas dans la figure!"; lorsque vous êtes proche de votre assaillant, levez vos coudes dans les côtes inférieures de votre adversaire ou juste en dessous de ses muscles pectoraux. Ce sont des zones sensibles et peuvent causer beaucoup de douleur.
  3. Si la partie supérieure du corps de votre agresseur est loin de vous mais que vous êtes toujours à risque (par exemple, votre adversaire vous étouffe), attaquez ses jambes. Cela est particulièrement efficace sur des attaquants grands car plus il est grand, plus il y a de pression sur sur ses jambes et ses genoux. Ne faites pas un coup de pied à la Karate Kid, mais plutôt un coup de pied comme en faisant un pointard au foot. Il s'agit d'un coup de pied rapide et douloureux. En outre, si ses jambes sont assez proches, donnez un bon coup de genou dans ses jambes intérieures (nerf fémoral), sa jambe extérieure, son genou ou à l'aine. Celle va faire tomber votre agresseur et peut le rendre hors de combat, car il suffit seulement de 6-7 kilo de pression nécessaires pour briser un genou.
  4. Si votre adversaire a sa tête à porter de vos mains (ce qui est souvent le cas quand vous attaquez ses jambes), vous allez vouloir l'attaquer. Essayez de lui mettre ou d'enfoncer vous doigts dans ses yeux, car personne ne peut résister à des doigts dans l'œil peut importe sa taille. Frappez sur l'oreille peut assommer, si cela est fait parfaitement, briser les tympans. Frappez les pommettes peut entraîner des contusions ou des os cassés. Frappez au nez provoque des saignements de nez et un aveuglement temporaire.
  5. Dans certains cas, vous pouvez également vouloir attaquer le cou de votre agresseur (habituellement découvert lorsque vous pouvez atteindre sa tête). Pour étrangler quelqu'un de manière efficace, ne faites à la manière d'Hollywood avec "les mains autour du cou en entier", mais au lieu de cela, poser votre pouce et vos doigts autour de sa trachée (particulièrement facile à trouver sur les hommes avec des grosses pommes d'Adam). De même, concentrez vous sur la zone juste en dessous de sa trachée, vous y verrez comme une encoche dans son cou. Enfoncez vos doigts dans cette encoche et votre adversaire va faire l'expérience de douleur intense et probablement tomber à terre.
Attaques par derrière
  1. Si un agresseur tente de vous attaquer par derrière pour vous étrangler, appuyez son avant-bras contre votre clavicule au lieu d'essayer de vous dégager en le repoussant (ce qui ne fonctionne pas très bien). Placez une main au-dessus de son coude (sur son avant-bras) et une main-dessous (pour vos mains soient sur les deux côtés de son coude). Puis, dans un mouvement brusque et déterminé, balancer votre corps tout entier autour comme si votre bras était le pivot de votre corps qui agit comme une porte moustiquaire. Cela vous fera sortir de son étranglement et va exposer sa tête, ses côtes et ses jambes ouvertes aux contre-attaque. (Notez aussi que, quand votre agresseur est derrière vous, ses tibias sont juste derrière vos jambes et que c'est un bon moment pour les frapper.)
  2. Si l'agresseur tente de vous prendre par derrière, baissez vos hanches rapidement et violemment comme si vous vous enfonciez sur votre canapé. Cela vous fera plus difficile à être attrapé et vous offre un moment de répit pour l'attaquer et le mettre à terre (Visez les tibias).
  3. Si l'agresseur tente de vous étrangler en enroulant son bras autour de votre cou, passez un pied en avant en l'air, comme si vous veniez juste de frappez un ballon de foot, et de manière vive et avec force frappez le dans la zone de la jambe entre la cheville et la jambe. Ceci peut lui casser la jambe (si cela est fait avec assez de force).
Autres situations potentielles
  1. Si vous tombez, essayez de tomber sur votre agresseur. En tombant, conserver les parties pointues de votre corps pointu (les genoux et les coudes) et ciblez l'aine de votre agresseur, ses côtes et son cou.
  2. Si votre attaquant est à la lute avec vous par terre et qu'il vous a coincé sous lui, saisissez son corps, en libérant ses articulations des bras, ou coincez une de ses mains au sol. Ensuite, posez un pied fermement sur le sol, poussez dessus et balancer vos hanches. Cela vous fera tomber sur le dessus de votre adversaire, ce qui devrait être fait avec une bonne quantité de force.
  3. Si un agresseur vous attaque avec une arme, connaissez la où l'arme est efficace. S'il a un couteau, essayez de rester hors de sa porter pour ne pas être poignarder, s'il a une arme à feu, ne comptez pas pouvoir esquiver de gauche à droite. De plus, notez que l'attaquant est concentré sur son arme et peut se laisser ouvert à être un clé de main ou un grappling ou une attaque différente.
  4. Si vous avez une chance de sortir de ce pétrin en toute sécurité, allez-y. Assurez-vous que vous êtes hors d'atteinte de votre adversaire lorsque vous décidez d'arrêter de vous défendre.

[modifier]   Vidéo

[modifier]   Avertissements

  • Ne vous entrainez pas dans des combats juste pour des choses insignifiantes comme des désaccords dans un bar sur la bière / les filles / le sport. Soyez le plus malin et passez votre chemin. Vous valez mieux que cela.
  • Conformez vous aux exigences de l'attaquant. Normalement, ils ne feront que prendre ce qu'ils veulent et s'enfuirent. Si vous essayez de résister, vous risquez d'être blessé ou même pire. Ces techniques décrite ici devraient être utilisées que si un combat est inévitable - si l'attaquant semble prêt à vous frapper avant de faire même des demandes. Vous allez survivre beaucoup plus longtemps si vous donnez simplement suite à leurs demandes. Une fois qu'ils ont votre porte-monnaie, annulez toutes vos cartes de crédit, signalez le vol à la police immédiatement, et vivez le reste de votre vie naturellement - trois choses très importantes que vous ne pourrez plus faire si vous avez essayé de vous défendre contre un agresseur armé.
  • Dans de nombreux cas, vous pouvez mettre fin à la situation immédiatement en donnant à l'agresseur votre portefeuille. Ceci est un choix logique, surtout si l'agresseur a un couteau ou une arme. Votre vie vaut bien plus que l'argent et vos cartes que vous avez sur vous. Jetez votre portefeuille loin de vous et fuyez.
  • Ce tutoriel ne couvre pas toutes les situations, mais c'est plutôt un bref aperçu ce dont à quoi vous pouvez vous attendre. En aucun cas vous êtes totalement sûr, mais, après la lecture et la compréhension de cet article, vous aurez une mentalité plus efficace si une situation comme celles décrite ici se présente. Surtout, n'oubliez pas que vous avez raison et que vous pouvez décider si vous ne voulez pas être la victime.
  • Ne portez seulement une arme sur vous que si vous avez suivie une formation suffisante pour l'utiliser légalement et efficacement.

   AuSujet

[modifier]   Articles connexes

[modifier]   Commentaires

Bienvenue! Laissez un commentaire sur ce tutoriel.

le 10 Jan 2010 à 18:47

LAISSER UN COMMENTAIRE

Vous aimez ce site? Entrez votre adresse e-mail pour recevoir les mises à jour: