CATÉGORIES

Comment Devenir Hacker

thumb Comment devenir hacker? « Il existe une communauté, une culture partagée, de programmeurs expérimentés et de spécialistes des réseaux, dont l'histoire remonte aux premiers mini-ordinateurs multi-utilisateurs, il y a quelques dizaines d'années, et aux premières expériences de l'ARPAnet [le réseau connu aujourd'hui sous le nom d'Internet, NDT]. Les membres de cette culture ont créé le mot « hacker ». Ce sont des hackers qui ont créé l'Internet. Ce sont des hackers qui ont fait du système d'exploitation Unix ce qu'il est de nos jours. Ce sont des hackers qui font tourner les newsgroups Usenet et le World Wide Web. »

Il existe un autre groupe de personnes qui se proclament haut et fort hackers, alors qu'ils ne le sont pas. Ce sont des gens qui aiment pénétrer par effraction dans les ordinateurs et "phreak" le système téléphonique. Les vrais hackers appellent ce type de gens des 'crackers' et ne veulent pas être affiliés avec eux. Les vrais hackers nous disent que d'être en mesure de briser la sécurité d'une machine ne fait pas de vous un hacker, pas plus que d'être en mesure de faire démarrer une voiture sans les clés ne fait de vous un ingénieur automobile.

Il y a des gens qui appliquent l'attitude hacker à d'autres choses, comme l'électronique ou la musique — mais dans le reste de cet article nous allons nous concentrer sur les compétences et les attitudes des hackers informatiques, et les traditions de la culture partagé qui est à l'origine du terme «hacker» .

Pas à pas

  1. Adoptez la mentalité d'un hacker. Les hackers résolvent des problèmes et construisent des choses, et ils croient dans la liberté et dans l'entraide volontaire. Pour être accepté comme un hacker, vous devez vous comporter comme si vous avez ce genre d'attitude en vous. Et pour se comporter comme si vous aviez l'attitude, vous devez vraiment croire en ce que vous faites. Donc, si vous voulez être un hacker, répétez les opérations suivantes jusqu'à ce que vous y croyez:
    • Le monde regorge de problèmes fascinants qui attendent d'être résolus. Les athlètes de haut niveaux trouvent leur motivation dans une sorte de plaisir physique en poussant leurs organismes au delà de leurs propres limites physiques. De même, vous devez avoir un frisson à chaque fois que vous devez résoudre un problème, que vous affûtez vos compétences, et que vous exercez votre intelligence.
    • Aucun problèmes ne devraient jamais être résolu deux fois. Le temps de réflexion des autres hackers est précieux — si bien que c'est presque un devoir moral pour vous de partager vos informations, de résoudre des problèmes et de donner ensuite les solutions juste pour que les autres hackers puissent résoudre de nouveaux problèmes nouvelles au lieu de devoir sans cesse re-traiter les anciens.
    • L'ennuie et les corvées sont mal. Quand les hackers s'ennuient ou doivent faire un travail répétitif stupide, ils ne font pas ce qu'ils devraient faire - résoudre de nouveaux problèmes. Pour se comporter comme un hacker, vous devez automatiser les choses répétitives et ennuyeuse autant que possible.
    • La liberté est une bonne chose. L'attitude autoritaire doit être combattu partout où vous la trouver, de peur de vous étouffer vous et les autres hackers. L'attitude autoritaire entraine la censure et le secret. Et cela décourage la coopération volontaire et le partage de d'information
    • L'attitude n'est pas un substitut aux compétences. Les hackers ne laissent pas des charlots perdre leur temps, mais ils révèrent les compétences — en particulier les compétence en hacking, mais toute autres compétences est aussi prisé. Les compétences dans des secteurs que peu peuvent maîtriser sont particulièrement importantes, ainsi que toutes compétences exigeant une acuité mentale, une maitrise artisanale, et de la concentration.
  2. Apprenez la programmation. La meilleure façon d'apprendre est de lire des programmes écrit par des guru du langage, d'écrire vos propres script vous-même, d'approfondir en lisant plus, de programmer un peu plus, de lire encore plus, et de programmer encore plus, et de répéter ce processus jusqu'à ce que vos programmes commencent à prendre la structure et les fonctions que vous voyez dans vos modèles. Pour être un vrai hacker, cependant, vous avez besoin d'arriver au point où vous pouvez apprendre un nouveau langage de programmation en quelques jours en lisant juste le manuel et en appliquant ce que vous savez déjà. Cela signifie que vous devriez apprendre plusieurs langage très différents. En plus d'être les langages de programmation les plus importants pour le hacking, les langages suivants représentent des approches très différentes de la programmation, et chacune d'elle vous formera de façon utile
    • Python est un bon langage pour commencer parce qu'il c'est proprement conçu, bien documenté, et relativement facile pour les débutants. En dépit d'être un bon premier langage, ce n'est pas seulement qu'un jouet; il est très puissant et souple et bien adapté pour les grands projets. Java est une alternative, mais sa valeur en tant que premier langage de programmation est souvent questionné.
    • Si vous voulez sérieusement apprendre la programmation, vous devrez apprendre le langage C, le langage de base d'Unix (C++ est très étroitement lié à C; si vous en connaissez un, l'apprentissage de l'autre ne sera pas difficile). C est très efficace avec les ressources de votre machine, mais cela prendre d'énormes quantités de votre temps pour le débogage et est pour cette raison souvent évitée (à moins que l'efficacité sur vos machines soit essentielle).
    • Perl devraient être appris pour des raisons pratiques; il est très largement utilisé pour les pages web active et pour l'administration système, de sorte que même si vous n'écrivez jamais en Perl vous devriez apprendre à le lire. Beaucoup de gens utilisent Perl pour éviter de programmer en C quand l'efficacité et l'utilisation des ressources n'est pas primordiales.
    • LISP vaut l'apprentissage pour une raison différente — l'expérience d'illumination profonde que vous aurez quand vous comprendrez le langage. Cette expérience fera de vous un meilleur programmeur pour le reste de vos jours, même si n'aurez jamais l'occasion d'utiliser LISP beaucoup. Vous pouvez obtenir une certaine expérience en commençant par LISP assez facilement en écrivant et en modifiant les modes d'édition pour l'éditeur de texte Emacs, ou les plugins Script-Fu de GIMP.
  3. Procurez-vous un système d'exploitation autre que Windows, tel que GNU/Linux ou Unix et apprenez à l'utiliser et l'exécuter. La culture des hackers d'aujourd'hui est très fortement centrée sur l'open source et le libre, valeur de partage. Donc, installez un système d'exploitation tel que GNU/Linux ou Unix, notez que vous pouvez effectuer un dual boot (avoir deux système d'exploitation lançables) sur votre ordinateur (exemple GNU/Linux et Windows) . Apprenez à l'utiliser. Programmez dessus. Surfez sur le web avez. Décortiquez le code source du système. Modifiez le code.
  4. Essayez d'apprendre à hacker sur du privateur Sur une machine Microsoft Windows ou sur tout autre système à code source fermé, c'est comme essayer d'apprendre à danser tout en portant un corset plâtré. Sous Mac OS X, c'est possible, mais seulement une partie du système est open source — vous êtes susceptible de vous heurter à beaucoup de murs, et vous devez faire attention de ne pas développer la mauvaise habitude de vous appuyer sur du code propriétaire Apple.
    • Ubuntu est de loin le plus accessible pour les débutants sous GNU/Linux (vous trouverez un tuto détaillé sur le site du zéro), Biensûr d'autre sont très accessible, et par les temps qui cours (l'avènement d'UEFI), il se pourrait que seule une distribution Fédora puisse s'installé sur vos PC (Si vous hacker le bios UEFI afin d'en faire ce que vous voulez, vous devenez un roi et serez éternellement reconnu par les hackers !), En attendant, Ubuntu, ou une de ses dérivée (Voyager est pas mal) fera l'affaire.
    • Beaucoup de distro propose maintenement un liveCD (ou liveUSB) pour réaliser une installation, l'avantage est que pouvez tester la distribution sans l'installé! Vous pouvez aussi créer votre liveCD/USB
  5. Apprenez à utiliser le World Wide Web et à écrire en HTML. La plupart des choses que la culture des hackers ont construit sont hors de vue, en aidant les usines et des bureaux à fonctionnent et des universités, sans impact évident sur la manière dont les non-hackers vivent. Le Web est la seule grande exception, le seul jouet des hacker que même les politiciens admettent ayant changé le monde. Pour cette seule raison (et pour beaucoup d'autres aussi), vous devez apprendre à travailler sur le Web. Cela ne signifie pas seulement apprendre à utiliser un navigateur web (n'importe qui peut le faire), mais aussi apprendre à écrire en HTML, le langage de balisage du Web. Si vous ne savez pas comment programmer, écrire en HTML vous apprendra quelques habitudes mentales qui vous aideront de manière général pour la programmation. Faites vous un site internet. Essayez de coder en XHTML, qui est un code plus propre que le HTML classique.
  6. Si vous n'avez pas un anglais fonctionnel, apprenez le. L'anglais est la langue courante de la culture des hackers et de l'Internet, et vous aurez besoin de connaître son fonctionnement dans la communauté des hackers. Les traductions de livres techniques rédigés en anglais sont souvent peu satisfaisantes (quand ils sont traduit). Étant anglophone ne garantit pas que vous avez de bonnes compétences linguistiques suffisantes pour fonctionner comme un hacker. Si votre écriture est semi-analphabètes, agrammaticales, et criblé de fautes d'orthographe, de nombreux hackers auront tendance à vous ignorer. Bien qu'une écriture négligé n'équivaut pas toujours à une pensée négligé, la corrélation est souvent forte. Si vos compétences en écritures ont des lacunes, apprenez à écrire correctement.
  7. Gagnez le respect en tant que hacker. Comme la plupart des cultures sans économie monétaire, les hackers fonctionnent sur la réputation. Vous essayez de résoudre des problèmes intéressants, mais s'ils sont vraiment intéressant ou non, et si vos solutions sont vraiment bonnes, c'est quelque chose que seuls vos pairs ou vos supérieurs sont normalement capable de juger. C'est pourquoi vous n'êtes pas vraiment un hacker tant que d'autres hackers ne vous appellent pas un. Vous gagnez le statut et la réputation non pas en dominant les autres, ni en étant le plus beau, ni en ayant des choses que les autres veulent, mais en donnant des choses: votre temps, votre créativité, et les résultats de vos compétences.
    • Écrivez des logiciels open-source. Écrivez des programmes que les autres hackers trouvent amusants ou utiles, et donnez les sources du programme gratuitement et librement à la culture hacker pour les utiliser. Les gurus les plus vénérés dans le monde des hackers sont des gens qui ont écrit de grands programmes capables quo répondait à un besoin répandu et qui ont été donné gratuitement, de sorte que maintenant tout le monde les utilise.
    • Aidez à tester et déboguer des logiciels open-source. Tout auteur open-source intelligent vous dira que de bons béta-testeurs (qui savent décrire les symptômes clairement, localiser les problèmes et, peuvent tolérer des bugs dans une release beta, et qui sont disposés à appliquer un peu de simples routines de diagnostic) valent leur poids en rubis. Essayez de trouver un programme en cours de développement qui vous intéresse et soyez un bon bêta-testeur. Il y a une progression naturelle d'aider à beta tester les programmes à les déboguer et aider à les modifier. Vous en apprendrez beaucoup de cette façon, et vous générez un bon karma avec des gens qui vous aideront plus tard.
    • Publiez des informations utiles. Une autre bonne chose est de recueillir et de filtrer les informations utiles et intéressantes dans des pages Web ou des documents comme des FAQ et de les rendre généralement disponibles. Les gens qui s'occupent des FAQ techniques ont presque autant de respect que les auteurs open-source.
    • Aidez au fonctionnement de l'infrastructure. La culture des hackers (et le développement technique de l'Internet, d'ailleurs) est géré par des bénévoles. Il y a beaucoup de travail nécessaire sans gloire qui doit être fait pour tout continue de fonctionner — l'administration de listes de diffusion, modérer les newsgroups, entretenir de grands sites d'archives de logiciels, développer des RFC et d'autres normes techniques. Les gens qui font bien ce genre de choses ont beaucoup de respect, parce que tout le monde connaît ces positions occupent une masse de temps énorme et que cela n'est pas autant marrant que de jouer avec le code. Vous porter volontaire montre votre dévouement.
    • Servez la culture hacker. Ce n'est pas quelque chose que vous serez en mesure de faire jusqu'à ce que vous ayez un certains bagage d'expérience dans le monde des hackers et que vous soyez bien connu pour l'un des quatre éléments précédents. La culture des hackers n'a pas de leaders, exactement, mais elle a des héros et des anciens et des porte-parole. Lorsque vous êtes présent assez longtemps dans la communautés, vous pouvez devenir l'un de ceux-ci. Attention: les hackers se méfient de l'égo flagrant des anciens de la tribu, tellement que ce type de célébrité est dangereux. Plutôt que d'aspirer à ces positions, vous devez faire en sorte que cela vous tombe dessus, puis tachez de rester modeste et gracieux concernant votre statut.

Astuces

  • Travailler aussi intensément que vous jouez et jouez aussi intensément que vous travaillez. Pour les vrai hacker, les frontières entre «jouer», «travail», «science» et «art» ont tendance à disparaître ou à se fondre dans un jeux créatif de haut niveau.
  • Ne vous contentez pas d'une gamme étroite de compétences. Bien que la plupart des hackers s'auto-décrivent comme des programmeurs, ils sont très susceptibles d'être plus que compétent dans plusieurs compétences liées - l'administration système, la conception web et dépanner le matériel informatique leur sont communs. Les hackers ne font pas les choses à moitié; s'ils investissent du temps dans une nouvelle compétence, ils ont tendance à exceller dans ce domaine.
  • Vous n'avez pas à croire que vous êtes obligé de donner tous vos produits créatifs de suite gratuitement, bien que les hacker qui le font sont ceux qui obtiennent le respect des autres hackers. Il est compatible avec les valeurs hacker de vendre assez pour vivre et se loger. Il est bon d'utiliser vos compétences de hacking pour soutenir votre famille ou même devenir riche, tant que vous n'oubliez pas votre fidélité à votre art et votre camarades hackers tout en le faisant.
  • Contrairement à la croyance populaire, vous n'avez pas besoin d'être un nerd pour être un hacker. Cela aide, cependant, et de nombreux hackers sont en fait des nerds. Être un paria de la société vous aide à rester concentré sur les choses vraiment importantes, comme la pensée et le hacking. Si vous parvenez à vous concentrer suffisamment sur le hacking pour être bon dans ce domaine et avoir le temps d'avoir une vie normale, c'est bien. la culture dominante est beaucoup plus convivial aux techno-nerds de nos jours.
  • Pour être un hacker, vous devez saisir l'état d'esprit hacker, et il y a certaines choses que vous pouvez faire lorsque vous n'êtes pas devant un ordinateur qui semblent aider. Ils ne sont pas des substituts aux hacking (rien ne l'est), mais de nombreux hackers les pratiquent, et sentent qu'ils se connectent en quelque sorte à l'essence du hacking (les hackers doivent être capables à la fois de raisonner logiquement et de sortir de la logique apparente d'un problème à tout moment).
    • Maitrisez votre langue maternelle. Bien que c'est un stéréotype que les programmeurs ne peuvent pas écrire, un nombre surprenant de hackers sont de très bon écrivains.
    • Lisez de la science-fiction. Allez aux conventions de science-fiction (un bon moyen de rencontrer des hackers et des proto-hackers).
    • Pratiquez une forme d'arts martiaux. Le genre de discipline mentale nécessaire pour les arts martiaux semble être similaire à bien des égards à ce que les hackers font. Les arts martiaux les plus adaptés aux hackers sont ceux qui insistent sur la discipline mentale, la sensibilisation et le contrôle, plutôt que la force brute, l'athlétisme ou la résistance physique. Le Tai Chi est un art martial adapté pour les hackers.
    • Étudiez une discipline de méditation à proprement dite. L'éternel favori des hackers est le Zen.
    • Développez une oreille analytique pour la musique. Apprenez à apprécier des types particuliers de musique. Apprenez à jouer d'un instrument, ou à chanter.
    • Développez votre appréciation pour les calembours et les jeux de mots.
    • Maitriser la pensée créative. La mentalité des hacker est motivée par la résolution de problèmes de façon créative. Cette créativité vous donne la possibilité de résoudre d'autres problèmes qui semblent insoluble aux autres.

Avertissements

  • Dissimulez votre identité derrière un pseudo est un comportement juvéniles et une attitude stupide des crackers, warez d00dz, et autres formes de vie inférieures. Les hackers ne s'adonnent pas à cela, ils sont fiers de ce qu'ils font et veulent être associé avec leurs vrais noms. Donc si vous avez un pseudo, laissez le tomber. Dans la culture hacker, cela ne vous identifiera que comme un perdant.
  • Faire tout ce qui suit vous fera gagner une mauvaise réputation dans la communauté des hackers. Les hackers ont la mémoire longue — cela pourrait vous prendre des années pour être pardonné et accepté.
    • N'utilisez pas un pseudo idiotique ou grandiose.
    • Ne participez aux 'flames wars' sur Usenet (ou ailleurs).
    • Ne vous proclamez pas un «cyberpunk», et ne perdez pas votre temps à tous ceux qui le font.
    • Ne postez pas des messages plein de fautes d'orthographe et de grammaire.
    • Ne croyez pas aveuglément les conseils donnés ici ou n'importe où en ligne comme étant la seule voie pour embrasser l'état d'esprit du hacker.

Commentaires

Bienvenue! Laissez un commentaire sur ce tutoriel.

le 06 Apr 2010 à 13:31

LAISSER UN COMMENTAIRE

Vous aimez ce site? Entrez votre adresse e-mail pour recevoir les mises à jour: